Votre interlocutrice

 

Sophrologue ayant plusieurs années d’expériencecertifiée RNCP (Répertoire National de la certification professionnelle, qualification reconnue par l’état)
Formatrice en sophrologie au sein de l’IFS
Formée à l’Institut de Formation à la Sophrologie IFS (Paris X)
Membre de la Chambre syndicale de la Sophrologie

Quel métier exerciez-vous avant de devenir sophrologue ?
Docteur en Biologie, spécialisée en cancérologie, je suis diplômée de l’Université Paris XI, j’ai effectué mes études supérieures au sein d’entreprises travaillant dans le nucléaire et se souciant des effets de l’irradiation sur l’homme. Désireuse d’un contact plus privilégié avec les personnes, je me suis ensuite tournée vers le milieu hospitalier et la recherche clinique (cancérologie, cardiologie, obstétrique).

Comment êtes vous devenue sophrologue ?
Après plusieurs années à travailler dans les essais cliniques, je me suis rendue compte que je passais plus de temps derrière un ordinateur qu’à être véritablement au contact des gens, à les accompagner. C’est par l’intermédiaire d’un des essais cliniques sur lequel je travaillais que j’ai connu et découvert les bienfaits de la sophrologie.
J’ai alors décidé de continuer mon chemin professionnel d’aide envers mon prochain en devenant Sophrologue.
J’ai choisi de me former à l’Institut de Formation à la Sophrologie (IFS Paris X) dirigé par C. Aliotta car il m’avait été conseillé par d’autres sophrologues, pour sa formation professionnalisante et pour sa certification RNCP reconnue par l’état.

Ma définition de la sophrologie…
La sophrologie est une technique qui agit à la fois sur le corps et l’esprit, elle est destinée à retrouver un bien-être au quotidien et à optimiser son potentiel afin de surmonter les épreuves de la vie.
Sa pratique régulière et l’appropriation d’exercices simples permettent à tout individu d’activer ses bienfaits.

Ma pratique repose sur l’écoute, la pédagogie, le potentiel de chaque personne pour lui apporter confiance et épanouissement personnel et professionnel.

Laisser un commentaire